cove

L’incroyable histoire de Winter le dauphin… Ou pourquoi je ne vous recommande pas ce film !

Ce film dont la sortie est programmée en début novembre dans les salles est inspiré d’un fait réel.
Je ne suis pas particulièrement friand de telles productions américaines destinées à un public majoritairement familial et sentimental.
Mais si j’ai choisi de vous en parler c’est pour une bonne raison que je vous propose de découvrir en lisant la suite de cet article…

L’histoire : Winter est un bébé dauphin blessé par l’hélice d’un bateau et recueilli par le Clearwater Marine Aquarium (Floride). Pour le sauver il faut l’amputer de sa nageoire caudale. Cette dernière lui étant essentielle pour pouvoir nager, une opération est effectuée pour le doter d’une prothèse: Winter est sauvé.
Ce film bénéficie d’acteurs connus comme Harry Connick Junior, Ashley Jude et Morgan Freeman. Tout semble donc indiquer qu’il s’agira là d’un succès pour la production holiwoodienne… et une publicité gratuite pour les delphinariums!

Mais soyons clairs: L’incroyable histoire de Winter le dauphin n’a rien d’écologique! Il est juste question de jouer sur la corde sensible car après tout, de nos jours, qui n’aime pas les dauphins?

Oui, en effet, ce film utilise un fait réel dans le cadre honteux de la captivité des dauphins. Ces derniers, contrairement à ce que l’on croit faute d’avoir été informé, ne sont pas heureux en vivant dans des bassins qui ne reproduisent même pas leur milieu naturel!

Si vous avez déjà vu le film The Cove, la Baie de la Honte alors vous comprendrez. Dans le cas contraire, voici quelques précisions:
Le Dauphin n’est pas un poisson mais un mammifère marin d’une incroyable intelligence, présent sur la liste des espèces menacées de l’IUCN.
Une directive Européenne spécifie que les lieux de détentions d’animaux doivent participer à leur préservation et à sensibiliser le public sur la nécessité de les respecter et de les protéger. En Europe, aucun delphinarium ne respecte cette directive!
Les dauphins doivent faire des spectacles sous la contrainte: s’ils n’obéissent pas ils ne sont pas nourris voire même ils sont placés en quarantaine!
Un dauphin en liberté peut parcourir de 60 à 100 Kms par jour : difficile d’en faire autant dans un ridicule bassin!
Les delphinariums ne respectent donc pas non plus l’article L.214-1 du Code rural qui précise que
Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ou encore la Déclaration de Droits pour les Cétacés « Dauphins et Baleines » adoptée à Helsinki en mai 2010. Stress, contraintes alimentaires, insémination artificielle… et une espérance de vie en moyenne diminuée de moitié comparée aux dauphins en liberté !!!

Toujours l’envie d’aller voir l’incroyable histoire de Winter le dauphin? Comprenez bien que les propriétaires des delphinariums ne souhaitent qu’une chose, le profit financier, pas le réel bonheur des dauphins. Aimer des êtres vivants c’est les protéger et les aimer en liberté vous ne croyez pas?
Si vous désirez voir des dauphins, allez les voir dans leur milieu naturel, en mer, c’est tout à fait possible et souvent plus facile qu’on ne le croit!

Je vous recommande par contre le film-documentaire The Cove, la Baie de la Honte (disponible en DVD) qui a cumulé les récompenses (dont un oscar en 2010) mais qui malheureusement n’avait pas bénéficié à mon sens d’une diffusion et d’une promotion suffisantes lors de sa sortie dans les salles.

Pour en savoir davantage concernant le film l’incroyable histoire de Winter le dauphin, je vous recommande vivement ce lien:

La Dolphin connection était à l’origine un mouvement citoyen informel créé par Pierre de Vreyer et dont l’objectif était d’avoir un réseau sur Internet pour informer, sensibiliser et agir pour la protection des dauphins. L’ampleur a été telle que des actions toujours plus ambitieuses ont été menées avec de plus en plus de partenaires associatifs ou individuels.

Aujourd’hui les choses ont tellement évolué pour La Dolphin Connection qu’il a été nécessaire de concrétiser ce magnifique concept en une structure reconnue sur le plan juridique, à savoir sous forme d’une association de loi 1901.

Fondamentalement les objectifs restent identiques. Concrètement, La Dolphin Connection peut à présent continuer à évoluer pour être plus efficace dans sa lutte contre le massacre et la captivité des dauphins. Pour y arriver, La Dolphin Connection informe, organise des actions et établit des partenariats avec tous les acteurs en faveur de la défense des dauphins : ce réseau est la base fondamentale pour être plus efficaces, ensemble, dans ce défi.

J’aime beaucoup les dauphins et je suis devenu co-fondateur et membre actif de La Dolphin Connection, convaincu qu’il est possible d’agir, non pas chacun de son côté et donc avec un impact limité, mais ensemble pour enfin mettre fin au massacre et à la captivité des delphinidés.

Site Internet de La Dolphin Connection :  www.ladolphinconnection.com

Page Facebook de La Dolphin Connection : http://www.facebook.com/pages/La-Dolphin-Connection/114316142282

La Dolphin Connection tire ses valeurs fondamentales de la Déclaration de Droits pour les Cétacés : Dauphins et Baleines, adoptée à Helsinki le 22 mai 2010.

De nombreuses actions et évolutions sont en cours de préparation ! Le site Internet de La Dolphin Connection sera d’ailleurs très prochainement accessible en plusieurs langues, devenant ainsi une association à dimension international… simplement avec une équipe de bénévoles qui aiment les delphinidés et qui souhaitent agir avec efficacité. N’hésitez-pas à les contacter, que ce soit pour les soutenir, les faire connaître ou pourquoi pas également pour les aider.